La salamandre tachetée

Mardi 3 avril 2007, par Gestionnaire du site // Les amphibiens

Après les frimas de l’hiver, un temps plus clément s’est installé .
Une douce pluie de printemps vient d’humidifier le sous-bois, c’est la nuit !
Ca y est ,maintenant commence la NUIT DES SALAMANDRES ...



Les femelles, lourdes de leurs œufs, sont sorties de leur cachette forestière hivernale et cherchent à présent un coin calme pour y déposer leur descendance .


Pour certaines, ce n’est pas gagné, celle-ci s’est retrouvée on ne sait comment sur ce caillou isolé !


Mais Madame a sa pudeur, je comprends bien que je la gêne avec ma lampe... celle-ci attendra patiemment que me sois éloigné pour se remettre en mouvement.


Dès la ponte, les femelles libèrent des larves d’environ 3 cm . Elles vont grandir lentement pendant le printemps et l’été avant de quitter le ruisseau.


A la fin de la ponte, les femelles retournent dans le couvert protecteur du sous-bois, entre les racines et les pierres. Leur escapade dans l’eau n’aura duré que quelques heures. Demain d’autres viendront, si le temps est encore favorable.

Photos : JP Wernet

Le GECNAL assure le suivi de plusieurs sites à Salamandre Tachetée ( Salamandra Salamandra). Les larves se nourrissent de divers invertébrés présents dans l’eau (gammares , larves de phryganes , insectes divers). Leur présence est un précieux indice de qualité du milieu. Pour cette raison, mais aussi pour sa beauté, la salamandre fait partie des amphibiens à protéger en priorité en France.

Vous qui consultez ce site, respectez-les.
Ne les mettez jamais dans un aquarium ou un bassin, elles n’y survivraient pas !
Cette espèce est protégée par la loi, TOUT PRELEVEMENT EST INTERDIT !

1 Message

  • La salamandre tachetée 4 avril 2007 16:53, par Nolls

    Salut tonton JP,
    Tes photos de salamandre sont très belles !! Bravo !!
    A très bientôt, Nolls


Derniers commentaires

4/04 — La salamandre tachetée — par Nolls

Salut tonton JP, Tes photos de salamandre sont très belles !! Bravo !! A très bientôt, Nolls Lire la suite »