Chouette effraie : observation du 31 mai 2010

Mercredi 2 juin 2010 // Etude (par surveillance vidéo) de nichoirs d’effraie des clochers

Nichoir de Folpersviller (57)

Après une nuit de chasse sous la pluie et dans l’herbe mouillée, notre effraie, en principe le mâle, sèche ses ailes en les laissant un peu pendre.
Robert K

les ailes mouillées IMG/flv/20100531_080417_les_ailes_mouillees.flv

Répondre à cet article