à la rencontre de la chevêchette...

Samedi 11 juin 2011 // Les oiseaux


La destination de notre expédition était la vaste forêt des Vosges du Nord où nous avait donné RDV notre ami ornithologue Yves Muller, grand connaisseur des lieux.
La chevêchette nous attendait à sa fenêtre, une loge de pic à 10m de hauteur dans un chêne de diamètre assez modeste. Visiblement elle était indifférente à notre présence et ne montrait aucune crainte, nous laissant le temps de l’admirer à la longue-vue.


Après une brève période de retrait elle réapparaît et nous fait l’honneur de se percher sur une petite branche morte près du trou de vol. D’après Yves nous avons bien de la chance car ce n’est pas habituel.

Après avoir poussé des petits "ziiiiiii" aigus elle disparaît dans la canopée d’un vol rectiligne très dynamique.
Nous observons deux retours qui finissent en plongée directe dans le trou, sa proie étant tenue dans les serres et tirée dans la cavité après l’entrée de l’oiseau. Lors d’une halte sur un pin, pendant le deuxième retour, plusieurs membres du groupe ont pu distinguer que la proie était un oiseau de couleur jaune (une mésange charbonnière ?).
Nous avons aussi eu la chance d’observer madame chevêchette jetant une pelote de réjection hors du trou. Le mâle a été entendu au loin mais ne s’est pas montré.
- Pour nous cela a été une observation facile, servie sur un plateau, mais nous n’oublions pas les dizaines de sorties faites par notre hôte pour découvrir au final deux nichées de cette espèce très discrète.

La soirée s’est terminée par un concert de chants d’engoulevents sur un site à quelques kilomètres du premier. L’un d’entre eux nous a gratifié d’un beau vol de parade avec claquements d’ailes et cris au-dessus de nos têtes. Aux jumelles les points blancs des ailes et de la queue étaient parfaitement visibles, véritables balises sur fond de ciel rose. Fascinant aussi l’élégant vol silencieux, chaloupé et planant, les ailes en V comme un étrange cerf-volant sans ficelle.

Le groupe Gecnal.

- en savoir plus :
- Les petites chouettes de montagne
- l’engoulevent d’europe

Répondre à cet article